Steve Ahern espère un tsunami pour 2018-2019

 

Nicolas Chéné | Parlons Junior | @NChene

BAIE-COMEAU | Le Drakkar mettait un terme à la vingtième campagne de son histoire mardi en tenant son traditionnel bilan de fin de saison et son 5 à 7 des partisans. Coloré comme à l’habitude et fier des progrès réalisés par sa jeune troupe, il ne s’est d’ailleurs pas gêné pour lancer : «La vague s’en va en montant et dans deux ans on espère un tsunami!». L’optimisme était d’ailleurs débordant au sein de l’état-major baie-comois. Après un Martin Bernard qui a presque promis une Coupe du Président «dans un avenir rapproché», Ahern est allé plus loin en parlant de la Coupe Memorial. Rarement en 20 ans les dirigeants du Drakkar ne se seront  mouillés autant.

 

S'il faut être prudent car les choses évoluent rapidement dans le hockey junior, ce tsunami pourrait tout de même très bien se concrétiser pour la saison 2018-2019. Déjà, sans aucun changement, le top 6 offensif du Drakkar ressemblerait alors à Ivan Chekhovich, Gabriel Fortier, Édouard St-Laurent, D’Artagnan Joly, Shawn Element et Jordan Martel. En défensive, le trio de tête serait composé de Xavier Bouchard, qui vient de connaître la meilleure saison de l’histoire pour un défenseur du Drakkar, Yan Aucoin et Matteo Pietroniro. Devant le filet, ce serait Justin Blanchette, qui a démontré de très belles choses à 16 ans. Si tous ces jeunes continuent de grandir ensembles et atteignent leur plein potentiel, la vague qui monte présentement risque de propulser le navire assez loin merci dans deux ans…

 

À ce noyau déjà fort prometteur, Steve Ahern aura le loisir de greffer d’autres morceaux forts intéressants, puisqu’il dispose des choix 6 et 9 de la première ronde du prochain repêchage et qu’il n’est pas exclu qu’en plus d’Ivan Chekhovich, un autre Européen d’impact rejoigne le navire. En prime, le recruteur en chef Pierre Desjardins est parvenu à réaliser quelques vols lors des rondes subséquentes au cours des dernières années, comme en témoigne Jordan Martel, sélectionné en huitième ronde il y a deux ans.

 

Parlant des choix 6 et 9 du prochain encan, Ahern a aussi été clair, son objectif est d’avancer et de repêcher parmi les premiers alors que 3 trois joueurs s’annoncent être d’exception du côté des espoirs d’âge midget. « Le premier choix on le veut et on est capable d’aller le chercher. Ceux qui disent que je parle en l’air, qu’ils regardent le repêchage de l’an passé», a-t-il mentionné.

 

Le directeur général est d’ailleurs conscient que s’il est toujours agréable d’avoir de nombreux jeunes prometteurs, ces jeunes doivent jouer. En ce sens, il a mentionné ne pas vouloir se retrouver dans la même situation que les Saguenéens il y a quelques années qui, après avoir parlé 6 fois en 2 ans en première ronde, étaient incapables de donner suffisamment de glace à chacun. Il ouvre donc toute grande la porte à une transaction majeure dans les prochains mois. Ses seuls intouchables avaient 16 ans en septembre dernier…  La pièce manquante du puzzle, ou du moins l’une des principales est de mettre la main sur un autre défenseur à caractère offensif afin d’épauler Xavier Bouchard dans cette facette du jeu.

 

De son côté, Martin Bernard a tenu à dire que son équipe était en avance sur le plan qu’il a établi. «On a été capable de compétitionner physiquement en séries, et je ne parle pas uniquement des bagarres, contre un club arrivé à maturité. Si je compare avec mon expérience à Shawinigan, contrairement à l’époque, dans une situation similaire, on a été capable de dominer certains aspects de la série contre Charlottetown».

 

Si le regard de l’organisation est résolument tourné vers l’avenir, la Drakkar a évidemment pris soin de remercier ses deux finissants, Samuel Thibault et Vincent Deslauriers, en plus de remettre des prix pour la saison 2016-2017. Ainsi, Jordan Martel a hérité du trophée Pierre-Cédric-Labrie, Xavier Bouchard a été nommé recrue de l’année, Antoine Samuel joueur-étudiant de l’année et candidat de l’équipe au trophée Marcel-Robert alors qu’Ivan Chekhovich a été couronné joueur par excellence.

 

Le Drakkar et ses partisans surveilleront d’ailleurs ce soir le Gala des Rondelles d’Or au cours duquel un joueur de l’organisation baie-comoise, Antoine Samuel, pourrait mettre la main sur le titre de joueur-étudiant par excellence dans la LHJMQ pour une troisième fois en quatre ans. Jérémy Grégoire en avait été lauréat en 2013-2014 et 2014-2015.

 

L’organisation aura ensuite deux mois pour préparer sa 21e campagne qui débutera avec les assises de la LHJMQ à Saint John en juin prochain.   

 

Crédit photo: Denis Thibault/Le Drakkar

© 2010 - Présent, ParlonsJunior.Com