Une discussion qui a tout changé pour Huntington

Michaël Proulx  @MichaelProulxPJ | Parlons Junior

VICTORIAVILLE – LHJMQ | Jimmy Huntington vient de franchir le cap des 30 points, et ce, en seulement 36 parties.   Il n’est plus qu’à 8 points d’égaliser son nombre total… des trois dernières saisons. On parle ici d’une progression phénoménale.

 

Pourtant, il y a un an à peine, le jeune homme était en pleine crise, il se remettait en question, il y avait beaucoup de doutes et d’insatisfactions. Une mise au point avec son entraîneur fut nécessaire. Autant le principal intéressé que Louis Robitaille se souviennent que cela s’est produit à Rimouski.

 

« Je lui ai demandé de me faire confiance, raconte Robitaille après la victoire des siens sur les Remparts. On lui a demandé d’être patient puisqu’il a vécu beaucoup d’adversité, il fut échangé de Bathurst à Victo, j’étais un nouveau coach et il jouait par moment sur la 4e unité. Il ne comprenait pas, il trouvait ça dur et il en voulait toujours plus. »

 

Étant déjà à sa troisième saison dans le circuit Courteau à ce moment-là, Huntington ne se voyait évidemment pas évoluer sur un quatrième trio. « J’acceptais [difficilement]  mon rôle, mais je voulais toujours plus, toujours plus. À partir de ce moment, je me suis dit que j’aurais ma chance et je l’ai saisie. »

 

Robitaille explique que l’explosion offensive de son attaquant résulte du fait qu’il est maintenant placé dans une bonne situation pour produire. « Quand tu es sur une troisième ou quatrième ligne, c’est un peu plus dur. Il est arrivé ici avec la mentalité de vouloir faire la différence, il voulait un gros rôle dans une bonne équipe, c’est ce qui lui arrive présentement. Il travaille tellement fort chaque jour, il mérite ce qui lui arrive », dira le pilote des Félins sur un ton admiratif.

 

Lors de ses trois premières saisons, le numéro 23 a disputé 166 parties, amassant un total de 38 points. Il en a déjà 30 cette saison-ci. « Tout part des pratiques, estime l’athlète de 6 pieds un pouce et 188 livres. Je joue avec confiance, je n’ai pas peur de faire des jeux et d’essayer des choses », se qualifiant même de poison avec la rondelle collée sur sa palette.

 

Kevin Cloutier affirmait au collègue Matthew Vachon du journal Lanouvelle que les performances de son vétéran de 19 ans l’avaient rassuré dans sa décision de se départir de Pascal Laberge. Lorsque le Parlons Junior a rapporté les propos du DG au principal intéressé, il assure que cela ne change rien. « Je ne lis pas beaucoup ce qui se dit sur les réseaux sociaux. Peut-être que c’est vrai, peut-être que cela ne l’est pas. Cela ne change rien pour moi puisque l’important demeure l’équipe. »

 

Louis Robitaille concède qu’avec l’arrivée de Vitalli Abramov dans le top 6, cela a rendu certaines discussions difficiles. « C’est ce qu’on veut, qu’il y ait de la compétition à l’interne. »

Des nouveaux dans la famille des Tigres

Au moment de la discussion, les Tigres venaient de disputer un premier match depuis les transactions envoyant Pascal Laberge à Québec, mais aussi celles qui amenaient Dominic Cormier et Mathieu Charlesbois, respectivement de l’Océanic et des Olympiques. Ce sont deux défenseurs.   Celui que le personnel d’entraîneurs qualifie de héros obscur, estime que les « petits » nouveaux s’intègrent déjà bien dans le vestiaire.

 

« On dirait que ça fait des années qu’ils sont avec nous. On les rend à l’aise et ils font déjà partie de la famille des Tigres. »

 

Les propos controversés de Pascal Laberge à la suite de son échange se sont effectivement rendus jusqu’au vestiaire des Félins. Les

vétérans se sont donc réunis jeudi matin afin d’éviter que les joueurs en fassent une vengeance personnelle lors de la rencontre. « On s’est réunis ensemble, les leaders. Il était important de se rappeler qu’on n’affrontait pas Pascal Laberge mais bien les Remparts et que la victoire était plus importante. »

 

À la suite de son échange, l’ancien numéro 9 des Tigres s’en est pris à son ancien entraîneur tout en affirmant qu’il n’y avait pas de chimie dans le vestiaire des Tigres.

Crédit photo:  Parlons Junior

© 2010 - Présent, ParlonsJunior.Com