Laberge aurait préféré être ailleurs

Michaël Proulx @MichaelProulxPJ  | Parlons Junior

VICTORIAVILLE – LHJMQ |  Nerveux, stressé,  Pascal Laberge aurait souhaité que son baptême dans l’uniforme des Remparts se fasse ailleurs qu’à Victoriaville, là où il y évoluait depuis trois ans dans les couleurs d’un tigre.

 

« C’est spécial, je n’étais pas dans mon assiette, a-t-il admis d’emblée après la défaite de sa nouvelle formation par la marque de 6 à 2. Je n’ai même pas encore eu la chance de jouer un match à Québec que je reviens ici, dans cet aréna. En tant que joueur, ce n’est pas quelque chose que tu veux vivre, c’est spécial. »

 

Toutefois, le nouveau numéro 54 se dit heureux que cette partie soit derrière lui.

 

Laberge a été utilisé à outrance par Philippe Boucher, d’autant plus que ce dernier a perdu un vaillant combattant lorsque Derek Gentile a reçu un coup de bâton près de l’œil gauche. Malgré beaucoup de temps de jeu et un pointage déficient par quatre buts, Labrerge fut l’un des quatre joueurs des Diables rouges à ne pas avoir un différentiel négatif. Les autres étant Olivier Mathieu, Andrew Coxhead et Jérémy Laframboise. « Je n’ai pas détesté son match, il a été correct, qualifie le grand manitou des Remparts. Ce ne fut pas sa meilleure partie, mais c’était beaucoup de nouveaux positionnements, autant sur les unités spéciales qu’à cinq contre cinq. »

Ses propos se sont envolés

Auteur de propos incendiaires la semaine dernière lors de l’annonce de la transaction lui faisant quitter Victoriaville, Laberge n’a pas voulu remettre de l’huile sur le feu qu’il avait allumé. « Mes propos se sont envolés, je  n’ai rien contre les Tigres et j’ai passé trois belles années ici », s’est-il contenté de dire. Laberge avait écorché son ancien entraîneur ainsi que le leadership dans le vestiaire des Félins. Ses anciens partisans ne semblent pas lui en tenir rigueur puisque, pour la majorité, ils ont été polis à son endroit.

 

Commentant le jeu de ses anciens partenaires, le natif de Châteauguay estime qu’ils sont capables de gagner des gros matchs comme ils l’ont fait hier, mais il arrive également que la formation des Bois-Francs s’écroule. « Ça marché pour eux ce soir [jeudi], mais je ne crois pas que nous avons joué notre meilleur match. »

 

Le choix de deuxième ronde aura l’opportunité de faire connaissance avec ses nouveaux admirateurs demain au Centre Vidéotron puisque les Remparts seront les hôtes du Drakkar de Baie-Comeau.

Crédit photos: Michaël Proulx  | Parlons Junior

© 2010 - Présent, ParlonsJunior.Com